Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Carrières - Projet professionnel - Construire son projet professionnel

Actualités Carrières

-

05/01/2021

Pour être efficace, votre démarche de recherche d’emploi doit être structurée et méthodique. Il ne s’agit pas d’envoyer des CV tous azimuts et de penser que vous trouverez statistiquement un job.  Il vous aussi être précis sur ce que vous cherchez et pourquoi ? Pour non pas trouver un job, mais le bon job qui vous permettra de vous développer mais aussi de vous épanouir. Pour cela, vous devez construire et formaliser votre projet professionnel et notamment vous poser les questions : qui suis-je ? Qu’est-ce que je veux faire ?


Pourquoi formaliser un projet ?


Considérez votre projet comme une boussole

Un projet bien défini vous permettra d’être plus efficace tout au long de votre recherche d’emploi. C’est aussi l’occasion pour vous de prendre un peu recul et de vous poser les bonnes questions, même si souvent vous avez une vision assez claire de celui-ci. 

Dans tous les cas, ce travail (qui peut être très rapide) vous aura conduit à mettre des mots sur des intuitions et à structurer et à ordonner vos réflexions.


Tirez parti de l’effet booster en termes de motivation

Avoir formalisé votre projet en accord avec ce que vous êtes et vos motivations vous permettra d’envisager votre recherche d’emploi avec plus de confiance. C’est également avec plus de motivation, de volonté et d’enthousiasme que vous allez piloter votre démarche.


Soyez serein et dépassez vos éventuels freins

Tout changement même mineur suppose des renoncements. Il est donc important pour vous d’être aligné sur le type d’emploi que vous cherchez. Ceci pour être efficace mais aussi pour ne pas vous « griller » auprès de votre réseau.


Un projet comment faire ?

Un projet réaliste et motivant se situe souvent au carrefour de vos talents, moteurs, expériences, savoirs faire et savoirs être. Pour le mettre au jour, il est souvent utile de revisiter votre parcours professionnel mais aussi de prendre conscience de ce qui vous rend unique.


(Re)connaissez-vous de façon positive sur un plan professionnel

Afin de réaliser cet état des lieux, il peut être utile de vous intéresser à votre « identité professionnelle » au travers de votre histoire professionnelle.

Revisiter votre parcours va vous permettre de mieux cerner le type d’environnement dans lesquels vous vous exprimez le mieux, mais aussi de vous interroger sur vos sources d’insatisfactions professionnelles et souvent de mieux comprendre avec le recul leurs origines. 


Inventoriez et redécouvrez vos savoir-faire et savoir-être

Pour pouvoir déterminer votre projet professionnel, il est important que vous disposiez d’un inventaire précis de votre patrimoine de savoir-faire et savoir-être et vous vous posiez la question si, dans votre prochaine activité, vous souhaitez développer ou, au contraire, ne plus devoir l’utiliser ce savoir.

Ce travail n’est surtout pas à négliger si votre projet professionnel est linéaire par rapport à votre activité actuelle (par exemple, je suis juriste et je souhaite le rester). Cet inventaire vous permet non seulement de caractériser le poste que vous allez viser, mais aussi de mieux connaître vos atouts pour conquérir votre nouveau poste. 

De même, si vous envisagez une réorientation profonde de votre activité, il est important pour vous de connaître de façon précise les compétences sur lesquelles vous pourrez vous appuyer.


Retrouvez le fil entre cohérence et rupture

Rares sont les parcours professionnels linéaires et sans ruptures. Néanmoins, quelles que soient les raisons, les contraintes, les coïncidences à l’origine de vos changements ou inflexions professionnelles qui peuvent paraître erratiques, il existe souvent un fil conducteur qui permet de les expliquer. 

Avant d’aller plus loin, il est important que vous puissiez trouver ce fil d’Ariane qui relie vos différentes expériences professionnelles entre elles en identifiant les points communs entre elles et en analysant les points communs à l’origine de vos changements d’activité.


Construisez sur vos succès

Vos succès sont des actions concrètes de votre vie professionnelle ou personnelle qui vont vous permettre de de prendre conscience de votre valeur et de vos talents pour inscrire votre recherche d’une nouvelle activité dans une dynamique positive 

Souvenez-vous de vos succès

Pour définir votre projet professionnel et vous armer pour votre recherche d’emploi, il est fondamental de vous appuyer sur vos succès et donc d’activer votre mémoire.

Nous avons tous un portefeuille fourni de réussites et de succès, il suffit simplement de le mettre au jour et de chausser les bonnes lunettes.

Exploitez vos succès

Vos succès et réussites attestent de vos qualités et de vos compétences. Il est donc fondamental pour vous de pouvoir vous appuyer sur vos réussites pour prendre conscience et formaliser vos compétences.          Pour cela, je vous propose cet exercice extrait de mon ouvrage « 60 exercices pour booster ma recherche d’emploi » ( éditions Eyrolles)


Exercice – Je formalise mes compétences à partir de mes principales réussites

1.     Après avoir établi la liste de vos 20 succès professionnels et votre dizaine de réussites personnelles dans l’exercice 15, sélectionnez un succès qui vous a donné une satisfaction particulière…

2.     Remémorez-vous plus en détail cette expérience en vous référant au questionnement suivant : quoi ? Avec qui ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi ?

3.     Structurez ensuite votre présentation de votre discours autour de la trame suivante :

  • la situation : année et lieu de l’expérience, dans quel poste et quelle entreprise…
  • la mission : présenter ses difficultés particulières (faible connaissance du sujet, manque de moyens, délais serrés…). Puis associez à la mission son enjeu : 
  • les actions menées : qu’avez-vous accompli pour remplir votre mission ? Concentrez-vous prioritairement sur les actions que vous avez menées personnellement, mais ne négligez pas celles que vous avez menées en liaison avec d’autres collègues ;
  • les résultats obtenus : détaillez ses résultats en les illustrant idéalement par des indicateurs de réussite qui soient chiffrés ou qualitatifs (appréciations positives de vos supérieurs, clients, reconnaissance interne…) ;
  • compétences et qualités personnelles mobilisées pour réussir : indiquez quels types de compétences vous avez utilisés, développés ou appris lors de cette expérience et mentionnez vos qualités personnelles sur lesquelles vous vous êtes appuyé pour réussir. 

4.     Musclez votre présentation :

  • en utilisant des verbes d’action conjugués à la première personne : « J’ai pris en charge… », mais en n’omettant pas d’indiquer les personnes sur lesquelles vous vous êtes appuyé ou avec lesquelles vous avez collaboré ;
  • en l’ancrant dans le concret avec des éléments factuels (chiffres, durées…) ;
  • en l’articulant autour des compétences que vous avez mises en œuvre ;
  • en étant clair et synthétique. Par oral, votre présentation doit impérativement ne pas dépasser deux minutes.

5.     Structurer  sur ce modèle au minimum quatre réussites professionnelles. 

  1. Formaliser sur ce modèle seulement les réussites personnelles qui attestent d’aptitudes ou de qualités que vous jugez pertinentes pour votre recherche d’emploi, et ce afin d’économiser votre temps. 


Être à l’écoute de ses voix intérieures

Nous rêvons tous de « trouver le job de nos rêves ». C’est légitime. Mais, nous sommes souvent moins nombreux à nous mobiliser dans la recherche de celui-ci. Prendre en compte nos voix intérieures ou au moins les consulter lors de l’élaboration de notre projet professionnel est un point de départ souvent suffisamment important pour nous mettre en marche.

Pour cela, il est important de ne pas se fixer de limites lors de cette phase.

            

Réfléchissez à des pistes professionnelles qui vous feraient plaisir

Le plaisir est une formidable source de motivation. N’est-il pas normal de s’interroger sur ce que serait le job qui vous conviendrait parfaitement alors que vous consacrez une part importante de votre temps à votre vie professionnelle ? Ne dites pas : « Dans ma situation, je ne peux pas m’autoriser à rêver » mais au contraire « Dans ma situation, que puis-je faire de mes rêves ? »


Prenez en compte vos centres d’intérêt

Vos centres d’intérêt et vos passions sont peut-être des éléments que vous souhaitez inclure dans votre vie professionnelle sur lesquels vous pourrez ancrer votre motivation. Pour bien des personnes, c’est souvent un rêve, mais pourquoi ne pas prendre le temps d’y penser ?


Exercice – J’« analyse » mes rêves

1.     Détendez-vous et osez formuler trois de vos rêves professionnels.

2.     Classez ces trois rêves en : 

  • rêve « le plus fou » et indiquez vos trois motifs de satisfaction les plus forts ;
  • rêve « raisonnable » et indiquez ce que vous pourriez d’ores et déjà mettre en œuvre pour le réaliser à terme ;
  • rêve « réalisable » et indiquez ce qui constitue un frein aujourd’hui à sa réalisation.

3.     Méditez vos rêves !


Conjuguer hobbies et vie professionnelle n’est pas une condition nécessaire pour s’épanouir. Certains préfèrent vivre leur passion hors de la sphère professionnelle ou vivent leurs hobbies comme des centres d’intérêt secondaires. La vraie question est quelle place souhaitez-vous leurs donner ?


Faire confiance à sa personnalité

Votre personnalité est ce qui vous rend unique. Vous pouvez avoir le même parcours, détenir le même portefeuille de compétence et occuper le même poste qu’une autre personne, ce qui vous distingue, c’est la manière dont vous envisagez et vivez votre fonction. C’est en effet votre personnalité qui vous conduit à façonner votre poste.

Il est donc important que vous ressentiez une certaine harmonie entre ce que vous êtes profondément et ce que votre poste vous invite à faire. 


Mettez au jour votre essence personnelle et vos valeurs

Le « contre-emploi » ou s’obliger à endosser les habits d’une fonction à l’opposé ou peu compatible avec votre personnalité et vos valeurs ne peut durer qu’un temps. Votre objectif est donc de rester vous-même pour être en capacité de fonctionner naturellement en limitant vos efforts d’adaptation ce qui vous permettra d’être vraiment « performant ».


N’oubliez pas vos qualités... elles font aussi partie de vous !

Connaître ses qualités est utile pour pouvoir vous aider à discerner le type de projet professionnel vers lequel vous souhaitez vous orienter. Par ailleurs, lorsque vous passerez des entretiens de recrutement, vous serez amené à souligner au travers de vos qualités personnelles ce qui vous rend unique et fait de vous le candidat de la situation.

Bien connaître ses qualités peut être aussi utile pour identifier vos limites. Une limite ou un défaut est souvent une qualité en excès. En tous les cas, être au clair sur ses limites vous permet de recenser vos points de vigilance à prendre en compte dans le choix de votre projet professionnel.


Formaliser son projet professionnel

Vous disposez maintenant de suffisamment d’éléments vous permettant d’identifier les types d’activité susceptibles d’être compatibles avec votre patrimoine personnel et professionnel. Il vous faut maintenant tout simplement les nommer.


Définir son projet professionnel 

Je vous propose pour définir votre projet de suivre les étapes de l’exercice ci-dessous


Exercice – Je définis mes pistes professionnelles 


1.     Sur la base de l’ensemble du travail que vous avez effectué, listez différentes pistes professionnelles qui vous motiveraient. 

2.     Évitez de vous censurer, soyez créatif. Au besoin, croisez différents éléments comme compétences/centre d’intérêt, compétences/valeurs, secteur/compétences…

3.     Sélectionnez les pistes que vous estimez motivante et/ou réalistes.

4.     Caractérisez-les en précisant leur intitulé de fonction, un secteur, le type d’entreprise, l’activité principale et indiquez si elles se situent dans un cadre de salarié ou d’entrepreneur.


Choisir pour agir 

Il n’est pas conseillé de travailler sérieusement plusieurs projets professionnels simultanément. Vous risquez de perdre le cap et d’être submergé par une multitude de tâches diverses et variées qui vous feront dévier de votre objectif premier : trouver une activité professionnelle qui vous permettra de vous réaliser.

À certains égards, vouloir courir après un trop grand nombre de lièvres peut s’apparenter dans certains cas au mécanisme de la procastination.

Il est donc important de choisir un projet professionnel qui peut d’ailleurs se décomposer en plusieurs sous-projets professionnels parfois compatibles entre eux comme consultant indépendant en marketing et enseignant en marketing dans une école de commerce. Mais d’une manière générale, en gardant en tête le projet dominant.


Préférez le changement dans la continuité au changement tous azimuts

Il est souvent difficile de tout changer à la fois d’entreprise, de secteur, de fonction, de pays. À moins que vous soyez bien armé, évitez de changer plus de deux éléments. Pour un changement de fonction, privilégiez dans la mesure du possible une évolution en interne.


Exercice – Je crée ma matrice de changement de secteur/de fonction

1.     Complétez la matrice ci-dessous en précisant la fonction que vous visez et le secteur.

2.     Indiquez sur la case qui vous intéresse : votre hypothèse de travail. 

3.     Répondez par au minimum trois raisons pour lesquelles les missions ou cette fonction vous intéressent.

4.     Répondez par au minimum trois raisons pour lesquelles ce secteur vous intéresse.

5.     Indiquez au minimum trois atouts sur lesquels vous pourrez vous appuyer pour réussir dans cette fonction.

6.     Indiquez au minimum trois atouts sur lesquels vous pourrez vous appuyer pour réussir dans ce secteur d’activité.

7.     Prenez du recul et validez ou invalidez votre choix.

 

Matrice de changement de secteur/de fonction


Appuyez-vous sur votre réseau dans cette étape de discernement

Se documenter en chambre ou surfer sur Internet est nécessaire pour comprendre et intégrer les enjeux et les codes d’un futur métier. Mais ce n’est pas suffisant. Il vous faut en effet rencontrer des professionnels exerçant l’activité que vous visez. 

Cela vous permettra d’avoir une vision concrète du métier et de mieux cerner ses aspects motivants et ses inconvénients. Ces rencontres vous permettront aussi de confronter l’idée que vous en avez à la réalité, mais aussi de vous renseigner sur les profils et les parcours des personnes qui occupent ce type de poste.


Claude d’Estais

Coach CMSA consulting . Accompagnement de cadres et dirigeants en transition professionnelle 

cdestais@cmsaconsulting.com 


Auteure de : 

  •  « S’entrainer à l’entretien de recrutement… même à la dernière minute » ( Eyrolles 2017)
  • « 60 exercices pour booster ma recherche d’emploi » ( Eyrolles 2018)
  • « Recruter avec succès – Conduire ses entretiens sans se tromper (Dunod 2019)

167 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Actualités Carrières

Carrières - Des videos pour vous accompagner dans les phases clés de votre transition

photo de profil d'un membre

Alessandra Martinez

05 janvier

Actualités Carrières

Carrières - L'entretien - Réussir vos entretiens de recrutement

photo de profil d'un membre

Alessandra Martinez

05 janvier

Actualités Carrières

Antigone : toujours en scène et si contemporaine

SP

Sciences Po Alumni

17 décembre

1