Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Eric Thiers, nouveau président du Groupe Affaires publiques

L'Association

-

23/05/2017

Éric Thiers, président du groupe Affaires publiques

Diplômé de Sciences Po, Éric Thiers est également titulaire d’une maîtrise en droit public de Paris II Panthéon-Assas et d’un DEA «histoire et civilisations» de l’EHESS. Administrateur des services de l’Assemblée nationale, il est aujourd’hui chef de la division de la séance à l’Assemblée nationale, après avoir été responsable de la commission des lois pendant plusieurs années.

Éric Thiers a toujours mené de front un travail institutionnel et intellectuel. Il a occupé plusieurs postes au sein des services de l’Assemblée nationale depuis 1993, a été rapporteur au Conseil d’État et directeur de cabinet du ministre des relations avec le Parlement. Il a participé en 2007, comme rapporteur, aux travaux du comité Balladur chargé de proposer une révision constitutionnelle. Il a aussi participé à des actions de coopération internationale parlementaire en tant qu’expert pour plusieurs projets internationaux, par exemple dans le cadre du programme des Nations unies pour le développement ou des programmes de l’Union européenne, en Mauritanie, en Tunisie, en Roumanie, au Koweit ou en Colombie.

Éric Thiers est également chercheur associé au CEVIPOF, après avoir enseigné à Sciences Po, à l’ENSAE, à l’université Paris II Panthéon-Assas, et à l’ENA. Il est membre du comité de rédaction des revues Pouvoirs; Commentaire; Mil Neuf Cent: revue d’histoire intellectuelle et du bulletin L’Amitié Charles Péguy. Il est l’auteur d’une centaine de publications et a codirigé deux ouvrages sur l’opposition parlementaire et sur la pensée politique de Charles Péguy.

Nommé président du groupe professionnel Affaires publiques, Éric Thiers entend poursuivre le travail accompli par l’association pour valoriser les différents métiers du secteur public et saisir les enjeux auxquels ils sont confrontés au moment où la légitimité de l’action publique et son efficacité sont trop souvent remises en cause. Pour lui, la confrontation des expériences est essentielle, tout comme l’ouverture au monde des idées, notamment autour de questions comme l’engagement au service du public et l’éthique. 

3 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

L'Association

Manifeste pour le Monde d'après

SP

Sciences Po Alumni

15 octobre

L'Association

Appel d'offres pour la régie publicitaire de Sciences Po Alumni

SP

Sciences Po Alumni

30 septembre

L'Association

Plateformes numériques : une régulation par la taille ?

SP

Sciences Po Alumni

29 septembre