Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

[Carrières] Trouver du sens en vidant les placards

L'Association

-

09/04/2020

Peut-être est-ce le moment de profiter de cette période particulière pour faire un point sur votre trajectoire professionnelle. C’est pourquoi le Pôle Carrières continue de vous proposer une offre à distance : entretiens, offres d’emploi et une série de webinars qui s’enrichit chaque semaine. Pendant ces vacances de Printemps, nous vous invitons, grâce à la méditation pleine conscience à :
Réduire votre stress
Réguler vos relations émotionnelles avec vos enfants
Et de vous amuser avec eux

Et vous pouvez aussi « trouver du sens en vidant les placards » 

 

Trouver du sens en vidant les placards

Le rapport entre les hommes et le monde du travail : vers plus de sens ?

La question du sens au travail n’est pas nouvelle, elle préoccupe les DRH, les philosophes, les sociologues, les consultants (surtout ceux en bien-être au travail…) depuis plusieurs décennies. Ce qui se passe aujourd’hui risque-t-il de faire avancer le monde du travail dans sa mue douloureuse vers un monde où le travail serait plus agréable ? Certes on saura mieux utiliser les outils digitaux de travail à distance, mais ce n’est qu’une accélération d’une tendance opérationnelle, pas humaine. C’est d’ailleurs encore une certaine humanité qui continue à disparaître quand le surmenage de la réunionite physique laisse la place à celui de la réunionite en téléconférence. Saurons-nous réaliser que le digital n’est qu’un outil, par ailleurs formidable, mais pas la solution à tout ? Ce serait un gain appréciable.

Saurons-nous garder des liens (les essentiels) avec ses collègues, sa famille ? Le fameux équilibre travail-vie privé va en prendre un coup, c’est certain, sera-ce une prise de conscience que la séparation entre les deux a du bon ? Saurons-nous faire comprendre à nos enfants que le travail demain pourrait être autre chose que de passer sa vie devant un écran ? Saurons-nous, et j’arrêterai là les exemples, nous interroger sur nos espaces de travail et ce qu’ils pourraient être, sur les éléments de notre créativité et sur comment libérer celle-ci pourrait nous épanouir ?

On peut rêver, mais pourquoi pas ?

 

Le rapport entre les hommes et leurs façons de voir le monde : vider les placards mentaux.

Saurons-nous utiliser la chance qui semble s’offrir à nous de nous remettre à penser ? à profiter de sa famille, à réfléchir à ses propres envies véritables ? Autrement dit saurons-nous faire du tri dans nos placards mentaux encombrés de vieux chiffons et d’idéologies entrées en nous on ne sait comment mais qui modèlent nos analyses et nous empêchent de voir le monde ? Si l’on ne prend plus les transports, si l’on est au chômage partiel, que faire de ce temps libéré (à supposer que nos contraintes familiales ne le mangent pas intégralement) ? Plus de formation, plus de loisir, plus de vie personnelle ? Comment éviter de remplir les espaces avec de l’inutile et au contraire trouver dans ces moments l’opportunité de se revisiter ?

Le confinement est une contrainte, n’oublions pas que les contraintes sont des sources fantastiques de créativité, saurons-nous les utiliser ?

En d’autres termes de nouveaux soft-skills peuvent être développés par chacun dans cette période : le management de son temps (et le refus de l’aliénation aux contraintes inutiles) ; le management de sa pensée en lui donnant plus de liberté et de nourriture ; l’utilisation des contraintes et des routines comme des moyens de se sentir plus libre. Cette dernière compétence peut paraître obscure mais toute personne qui a fait de la danse, des sports de combat, sait que quand un geste, dont les contraintes sont millimétrées, est maitrisé, on ressent une satisfaction profonde. La vie en confinement est une opportunité, ne la gâchons pas et essayons d’imaginer ce que chacun pourra en faire quand la crise sera passée.

On peut rêver.

Dominique Turcq

Docteur en sciences sociales et en management, Dominique Turcq a fondé et préside l’Institut Boostzone (conseil en stratégie, recherche sur l’avenir du monde du travail). Il enseigne à Sciences Po. Dernier livre paru : Travailler à l’ère post-digitale (Dunod, 2019).

3 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

L'Association

Sciences Po Alumni vous souhaite la bienvenue sur son nouveau site internet !

AM

Alessandra Martinez

21 octobre

L'Association

Assassinat de Samuel Paty : Sciences Po exprime son indignation et sa révolte

SP

Sciences Po Alumni

20 octobre

L'Association

Manifeste pour le Monde d'après

SP

Sciences Po Alumni

15 octobre