Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

La première fois ... littéraire de Leïla Slimani

Information

-

16/09/2016

Lauréate du prix Goncourt 2016 avec son deuxième roman "Chanson douce", Leïla Slimani (promo 04) nous a confié sa première fois littéraire.

 

Pour son premier roman, Le Jardin de l’ogre (Gallimard), Leïla Slimani décroche, en septembre 2015, le prix littéraire de La Mamounia, qui honore, chaque année, depuis six ans, un auteur marocain d’expression française. Ce livre raconte la vie d’une femme à l’appétit sexuel prononcé. Un thème osé dont s’est saisi sans peur cette jeune femme de 34 ans, née à Rabat. Leïla Slimani a 18 ans quand elle quitte le Maroc pour Paris. Elle rêve d’être psychiatre mais son goût pour les lettres l’oriente vers Sciences Po. Devenue journaliste, elle travaille pour Jeune Afrique pendant plusieurs années. Lorsqu’elle accouche de son premier enfant, Émile (quel beau prénom !), en mai 2011, elle l’allaite devant la télé où défilent les images de l’affaire DSK. C’est là que se produit le déclic, et que les premiers chapitres de son livre s’écrivent…

 

Quelle a été votre première émotion littéraire ?

 

Je crois que ce sont les romans d’Émile Zola. Je me suis plongée dans Les Rougon-Macquart vers l’âge de douze ou treize ans et j'ai tout lu en un été. Zola n’est sans doute pas le plus grand styliste de l’époque, mais il a créé des personnages absolument extraordinaires, inoubliables, comme Saccard, Nana ou Gervaise. L’écriture en feuilleton, qui préfigure un peu d’ailleurs l’engouement actuel pour les séries, obligeait à une maitrise incroyable de l’intrigue et du suspens.

 

Qui a été votre tout premier lecteur ?

 

Mes professeurs. J’ai eu la chance d’avoir de très bons professeurs de français, de théâtre ou d’histoire, qui ont manifesté de l’intérêt pour ce que j’écrivais en dehors de l’école. Je leur dois beaucoup.

 

Et quelle est cette première fois que vous n’avez pas encore vécue ?

 

Être lue par mon fils. Il ne sait pas encore lire et mon roman ne l’intéressera sans doute pas avant très longtemps. Mais je suis sûre que ce sera pour moi une expérience assez étrange...

1 vue Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Information

Julia Cagé : Un bout du Monde

SP

Sciences Po Alumni

15 octobre

2

Information

Sciences Po lance la Winter School !

SP

Sciences Po Alumni

07 octobre

Information

Où va le Liban ?

SP

Sciences Po Alumni

01 octobre